Le projet européen Lifecycle : un réseau de 250 000 enfants au service de la santé publique

Les premières années de la vie constituent une fenêtre d’opportunité importante pour améliorer la santé tout au long du cycle de vie. Un nombre croissant de preuves suggère que l’exposition à des facteurs de stress négatifs (environnement, mode de vie, migration, etc.) au cours de la petite enfance affectent les trajectoires de santé ultérieures, et le risque de développer certaines maladies à l’âge adulte. En outre, les différences géographiques, socio-économiques et ethniques sont liées aux inégalités en matière de santé dès le début de la vie. 

Pour relever ces importants défis de santé publique, de nombreuses cohortes européennes de naissance et d’enfants ont été créées au cours des 30 dernières années. La richesse des données de ces cohortes a permis d’acquérir de nouvelles connaissances et d’avoir une influence considérable sur la santé publique. L’impact de ces cohortes pourrait être encore accru en combinant les données de différentes cohortes.

Mutualiser les données des cohortes européennes pour comprendre les trajectoires de santé

Dans cet objectif, le réseau de cohortes d’enfants de l’UE, établi par le projet LifeCycle, rassemble dix-neuf cohortes de naissance et d’enfance, dont la cohorte Elfe (cf image figure 2). Ce réseau comprend plus de 250 000 enfants et leurs parents

Le projet LifeCycle utilise l’ensemble intégré et harmonisé de variables du réseau de cohortes d’enfants de l’UE pour identifier les principales expositions au début de la vie (socio-économique, migration, environnement urbain, nutrition, etc.), qui pourraient influencer la santé cardio-métabolique, respiratoire et mentale, ainsi que les trajectoires de santé tout au long de la vie. 

Une recherche collaborative au service de la santé publique

Les données ont été harmonisées entre le différentes cohortes. Ces données harmonisées sont conservées dans chaque institution et peuvent être analysées par des chercheurs externes grâce à une plateforme d’analyse de données fédérée qui ne permet pas l’accès direct aux données individuelles. Seuls les résultats moyennés des analyses sont visibles par les chercheurs. Cette technologie tient compte des réglementations nationales et internationales en matière de protection des données.

Dans un objectif de science ouverte, tous les protocoles d’harmonisation des données et de mise en place de la plateforme d’analyse des données sont disponibles en ligne. Le site EU Child Cohort Network offre aux chercheurs la possibilité d’utiliser les données de différentes cohortes, pendant et au-delà de la durée du LifeCycle Project. 

Le projet LifeCycle permettra de traduire les résultats de ce réseau d’enfants de l’UE en recommandations préventives visant à améliorer les trajectoires de santé des futures générations.  

EN SAVOIR PLUS

The LifeCycle Project-EU Child Cohort Network: a federated analysis infrastructure and harmonized data of more than 250,000 children and parents", European Journal of Epidemiology 35: 709-724. Mai 2020 [Lien]

CHIFFRES CLEFS

  • 19 cohortes de naissance et d’enfance en Europe. 
  • 250 000 enfants et leurs parents
  • 2021 : date des premières publications

Les cohortes de naissance et enfants du projet Lifecycle

  • Elfe et Eden en France
  • INMA en Espagne
  • NINFEA en Italie
  • CHOP en Allemagne
  • ALSPAC, ALSPAC G2, BIB, SWS au Royaume-Uni
  • GECKO, Generation R, Generation R Next aux Pays-Bas,
  • RHEA
  • MoBa en Norvège
  • NFBC1966, NFBC1986, HBCS en Finlande
  • RHEA à Chypre
  • RAINE en Australie.