logo-elfe.png

Dans la presse

Presse quotidienne nationale

Les Echos du 26/04/2012 : « Lancée il y a un an, l'étude Elfe a pour objectif de mieux comprendre comment l'environnement affecte, de la période utérine à l'adolescence, le développement, la santé, la socialisation et le parcours scolaire des enfants. A l'issue des quatre périodes d'inclusion de 2011, 18.324 enfants ont rejoint la cohorte Elfe en France métropolitaine. 51 % des familles abordées ont accepté l'inclusion de leur enfant. »

La Croix du 4/10/11 :« Grâce à des entretiens très fouillés sur tous les aspects de leur vie, le premier à la maternité, puis régulièrement par téléphone avec les familles volontaires, « nous allons récolter une masse d'informations exceptionnelle », assure Bertrand Geay, professeur de sociologie de l'éducation et codirecteur de l'étude. Elfe permettra de remonter par exemple jusqu'aux modes de garde pour tenter de mesurer leur impact sur le parcours scolaire. »

Le Figaro économie du 28/06/11 : « C'est parti pour vingt ans. Sans précédent dans notre pays, cette cohorte va permettre de mieux comprendre comment l'environnement dès la vie intra utérine peut affecter le développement, la santé mais aussi la scolarité et la socialisation des enfants. »

Le Monde du 07/04/11 : « Une soixantaine d’équipes de recherche, composées de médecins, démographes, économistes, psychologues… exploiteront les données et des résultats seront publiés à chaque grande étape de l’enquête. L’implication du père est aussi une singularité. »

Libération du 25/02/11 : « Dans cette enquête, il s’agira aussi de connaître les comportements alimentaires, les inégalités sociales de santé, ou encore de l’exposition aux médias et aux nouvelles technologies. »

Presse quotidienne régionale

La Nouvelle République du 10/04/2012 : « Plus de 400 chercheurs sont mobilisés pour comprendre comment grandissent nos enfants. Des thématiques comme les inégalités sociales, les apprentissages scolaires, l'obésité, les maladies respiratoires, les accidents et traumatismes de l'enfant etc, son au cœur de l’étude. »

L’Est Eclair du 26/11/11 : « l'originalité de cette étude réside dans le fait d'impliquer le père, la place et la fonction de celui-ci ayant fortement évolué dans la sphère familiale, avec une attribution plus fréquente de nouveaux rôles à chacun des parents, induisant une présence affective et active du père auprès de l'enfant. »

Le Parisien du 02/07/11 : « Comment expliquer le développement des allergies alimentaires, l'augmentation des affections comme l'asthme et l'obésité ? Quel est l'impact d'une exposition aux polluants présents dans l'environnement d'un enfant ? Autant de questions auxquelles les résultats de l'étude pourront apporter des réponses. »

Dernières nouvelles d'Alsace du 16/06/11 : « Marcus a deux mois et dix jours et, jusqu'à l'âge de 20 ans, on va savoir ce qu'il mange, respire, s'il développe des allergies ou encore travaille bien à l'école : il est l'un des 20 000 enfants à participer à une étude inédite sur l'influence de l'environnement sur sa vie. »

La Dépêche du Midi du 01/04/11 : « Les enfants d’aujourd’hui grandissent-ils au même rythme que ceux d’hier ? L’objectif ultime de l’étude Elfe est de produire des connaissances qui contribueront à améliorer la santé et le bien être de tous les enfants. »

La Voix du Nord du 31/03/11 : « Le but est de dresser un panorama de l’enfance en France. Cela donnera des clés de compréhension aux élus, avec des données autant médicales que sociales ou liées à l’environnement. »

Presse spécialisée

Le Quotidien du médecin du 25/04/2012 : « Avec les informations recueillies, des réponses sont attendues dans différents domaines. Par exemple, les données devraient permettre d'identifier, parmi les polluants de l'environnement aujourd'hui en question, ceux qui présentent un risque à court ou à long terme pour les personnes vulnérables. D'autre part, les pratiques en matière d'alimentation pourront permettre de répondre à certaines questions, comme de savoir s'il faut exposer ou non les nourrissons aux allergènes alimentaires pour réduire la fréquence des allergies. »

Soins Pédiatrie/Puériculture de juillet/août 2011 : « La richesse des données recueillies et les nombreux projets de recherche qui en découleront constitueront, en effet, des enseignements précieux sur des sujets encore mal renseignés en France. »

Le quotidien du pharmacien du 20/06/11 : « L'étude est pleine de promesses. Et l'on ne peut avoir qu'un seul souhait : que le succès de ELFE soit total. C'est l'essence même de la recherche. »

Destination Santé du 01/04/11 : « Quatre périodes de l'année ont été sélectionnées pour représenter chaque saison : début avril, fin juin/début juillet, fin septembre/début octobre et mi-décembre. »

Le journal des professionnels de l'enfance de mars 2011 : « Il sera non seulement question de détecter d'éventuels liens entre les substances chimiques et la survenue de certaines maladies, mais aussi de surveiller les conséquences sociales possibles, notamment sur le parcours scolaire des enfants. »

Le Généraliste du 04/02/11 : « Baptisée Elfe, l'étude permettra de mieux connaître l'exposition des enfants aux polluants chimiques tels que les pesticides, et les effets sur le développement neuro-comportemental et endocrinien. »

Presse magazine

01 Business & Technologies du 5 avril 2012 : «  L'étude étant basée sur le volontariat, la sécurité et la confidentialité des données traitées étaient indispensables pour obtenir la confiance et l’adhésion des familles participantes. La sûreté fait donc partie intégrante du système d'information de gestion de données Elfe, avec des règles garantissant l'anonymisation réversible des informations collectées sur vingt ans. »

Magazine Parents de février 2012 :« Certaines maladies puisent leur origine dans la vie intra-utérine. Ce sont les travaux du Pr David Barker, dans les années 1990, qui ont démontré les premiers, que des fœtus mal nourris dans le ventre de leur mère et avec un petit poids de naissance, avaient plus de risques, des années plus tard, de souffrir d'obésité, de diabète ou de maladies cardiovasculaires. En 2013 ou 2014, l'étude ELFE apportera à son tour des réponses qui devraient permettre de lever un coin du voile sur cette mystérieuse "épidémie" d'obésité, en augmentation dans le monde entier depuis une trentaine d'années. »

Top Santé de septembre 2011 : « On se pose des questions qu'on ne se serait pas posées, notamment quand on a reçu le capteur de poussière à installer dans la chambre de Juliette », témoigne une maman. « Cela me semblait évident de participer, explique la mère d'un petit Marcus Je me sens ainsi citoyenne responsable, je prends part à la vie de ma ville. »

Marianne du 9-15/04/11 : « Préférences alimentaires, résultats à l’école, relations familiales, une foule de données seront recueillies. »

Neuf Mois magazine d’avril 2011 : « Les futures mamans seront invitées à rejoindre l’étude longitudinale française depuis l’enfance (Elfe), destinée à établir des liens entre pollution chimique et développement de l’enfant (santé, socialisation, parcours scolaire). L’occasion de mettre à jour ses connaissances environnementales pour mieux protéger bébé ! »

Sciences et avenir de mars 2011 : « Elfe évaluera aussi les effets à long terme de la pollution intérieure et extérieure sur la santé des enfants. »

Reportage télévisé

Le magazine de la santé sur France 5 (07/07/11)

Voir le reportage

angle-rose.png