logo-elfe.png

Grandes étapes

Infographie-premieres etapes

À la maternité

Après un premier entretien introductif avec les parents, le suivi de l’enfant commence dès ses premiers jours, à la maternité. Les sages-femmes enquêtrices deviennent alors de véritables confidentes. Les jeunes mères les renseignent sur le déroulement de leur grossesse : les différentes activités pratiquées, les petits plats avalés, les éventuels traitements médicaux suivis… et, bien entendu, leur état de santé et celui de leur nouveau-né.

Dans certaines maternités, et si les familles l'acceptent, sont réalisés des recueils d'échantillons biologiques qui ne nécessitent aucun geste médical supplémentaire et concernent principalement les mamans :

Avant l'accouchement : un peu de sang veineux maternel et d'urines maternelles
Au moment de l'accouchement : du sang de cordon et quelques fragments de cordon
Après l'accouchement : une mèche de cheveux de la maman, un peu de lait maternel, une portion des premières selles du bébé

Ces échantillons – anonymes comme toutes les informations récoltées dans le cadre de l'étude – permettront de repérer la présence d'éventuels agents infectieux ou de polluants. Destinés à la recherche, ils aideront les scientifiques à mieux comprendre les interactions entre environnement et patrimoine génétique.

Deux mois plus tard…

Lorsque les enfants fêtent leurs deux mois, des professionnels spécialement formés contactent les parents pour un premier entretien téléphonique. L'occasion d'en apprendre un peu plus sur les conditions de vie des enfants, le contexte familial, l'alimentation et l'éducation qui leur sont données, leur environnement. Un questionnaire concernant la diversification alimentaire de l'enfant entre les âges de 2 et 10 mois est également envoyé aux parents. Certaines familles, choisies au hasard, reçoivent par ailleurs un « piège à poussière » à installer dans une pièce de leur domicile. Ces capteurs environnementaux viendront mesurer la présence de substances susceptibles de provoquer des réactions allergiques.

À partir d'un an

Au premier anniversaire des enfants, puis à leurs deux ans, 3 ans et demi et cinq ans et demi, les parents sont à nouveau sollicités par téléphone. Les données sur la composition familiale, l'activité professionnelle des parents, le logement et les ressources financières sont actualisées, ce qui est heureusement plus rapide que lors du premier entretien à deux mois, et les questionnements concernant directement l'enfant prendront une place de plus en plus grande : jeux, organisation des repas, entrée à l'école, développement des relations familiales et amicales, usage de la télévision, hospitalisations ou suivis médicaux particuliers… chaque changement intervenu depuis le dernier questionnaire est noté.

D'abord annuelles, les enquêtes s'espacent ensuite à partir de 4 ans, même si une sollicitation sous une autre forme est proposée chaque année afin de maintenir un lien et compléter les observations. Ainsi à 4 ans, puis tous les deux ou trois ans, les enfants sont invités à réaliser des questionnaires-jeux par internet. Ces jeux permettront aux enfants d'exprimer leurs préférences en matière d'habillement, d’alimentation, de jeux ou d'activités scolaires et extra-scolaires, ce qui apportera des éléments utiles pour l'étude de leur socialisation et permettra de mieux comprendre le regard qu'ils portent sur le monde qui les entoure.

Le médecin de PMI ou scolaire, et l'enseignant pourront également être sollicités, les parents restant informés et décideurs de l'ensemble des démarches réalisées. Les informations relatives au développement et à la socialisation des enfants n'en seront que plus riches et plus objectives.

Les rencontres avec les enfants

À trois ans et demi, les enquêteurs rencontrent les enfants de la cohorte à leur domicile pour la première fois. Ce rendez-vous est l'occasion de proposer un premier jeu d'association d'images. Son déroulement renseignera les chercheurs sur le développement cognitif des enfants.

Vers 8 ans, un examen approfondi en milieu médical est également prévu avec des mesures standardisées du poids et de la taille, quelques examens biologiques simples afin de mieux comprendre le métabolisme ou mettre en évidence certains polluants, un examen respiratoire, ou encore la recherche d'allergie. La surveillance de la taille de l'enfant contribuera par exemple à la réactualisation des courbes de croissance françaises utilisées par les médecins. Pour la première fois, un questionnaire sera proposé à l’enfant. Il portera notamment sur la scolarité, les copains, l’usage des écrans et les activités extra-scolaires.

Enfin, les membres de l'équipe Elfe pourront proposer la mise en place de nouvelles mesures environnementales au domicile de l'enfant

Jusqu'en 2031, entretiens téléphoniques et rencontres se succèdent ainsi, à un rythme toutefois moins fréquent qu'aux premiers mois de l'enquête. À l'issue de cette dernière année d'étude, les enfants Elfe, devenus de jeunes adultes, poursuivront alors leur chemin…

Les rendez-vous avec les familles

chrono

 

La participation du papa

Un des éléments originaux de l'étude Elfe est de faire participer les pères, leur rôle et leur implication dans la sphère familiale ayant fortement évolué ces dernières décennies. Ils sont interrogés par exemple sur des questions comme le partage des tâches au sein de la famille, les conditions de logement, ses relations avec l'enfant…

La réalisation des enquêtes téléphoniques

L'équipe Elfe a confié la réalisation des entretiens téléphoniques, pour 3 ans, à l'institut GfK-ISL France, spécialisé dans les grandes études de référence du secteur de la santé publique. Membre de Syntec et de l'Esomar, l'institut respecte à ce titre, le code de déontologie de ces deux organismes professionnels.

GFK-ISL France opère sous le contrôle de l'unité mixte Elfe et n'a aucun droit de propriété sur les données recueillies. À la fin de chaque collecte, l'institut s'est engagé auprès de l'UM Ined-Inserm-EFS à détruire toutes les données relatives à l'enquête Elfe après restitution des résultats. GfK-ISL France doit en effet, après nous les avoir transmises, nous faire parvenir un procès verbal de destruction de toutes les données en sa possession. Le fichier de données qui est transmis est ensuite immédiatement anonymisé pour intégrer la base de données sécurisée Elfe.

angle-rose.png